fre

Aus Interlinking_Pictura
Wechseln zu: Navigation, Suche



 Indische Büssende




Beschreibungstext fre


Mélanges LXXIX. Vol. VI. No. 17., LES PÉNITENTS INDIENS., Les idées fuperftitieufes, que les fndous. mêlent à leur religion, les portent très aiLes Dakambari font une fecte particusément à l'exaspération; ils croient par lière de pénitents, qui par un orgueil fanaexempie, qu'en mettant d'eux-mêmes leur tique, affectent d'être infenfibles à toute escorps à la torture, ils fe rendent agréables péce de douleur. En voilà un, qui lient à leurs divinités, et par là ils obtiennent un réchaud ardent dans la main, çt la laiffe la remiflïon de leurs péchés. Ces pénitents brûler entièrement fans témoigner la moinpaffent aux yeux de la foule pour des faints. En voilà cette table dre douleur. 11 dort fur une couverture. quelques-uns de représentés sur entrelacée d'épines, qu'il porte fous le bras, Fig. 1. Le pénitent à l'éstrapade., Le jour de la fête de la déeffe Ba^agauche., Fig. 2. Un Dakambari., Fig. 3. Un pénitent qui se roule., wadi, un pénitent fest fait enfoncer dans Ce pèlerin fit trente mille d'Allemagne, l'épaule, en l'honneur de cette divinité, un toujours en fe roulant, et fans fe lever. Il croc de fer. Pendant qu'on l'élève avec ne ceffa point de chanter des hymnes en une eftrapade, il prononce à haute voix l'honneur de fes dieux. Comme il était pînueurs prières, fans faire la moindre gri- riche, il eut continuellement deux efclaves, mace, et finit par effeuiller une guirlande, qui marchant devant lui, enlevaient tout Toute la foule f'empreffe d'en ramafl'er les ce qui pouvoit s'oppoîer à cette manière de plus petites feuilles, et chacun les conferve voyager, et qui lui donnaient les aliments comme des reliques, néceffaires à fa fubfiftance.