Ad99998 09 025a/fre

Aus Interlinking_Pictura
Wechseln zu: Navigation, Suche



 Sonderbare Amphibien


Ad99998 09 025a02.jpg


Beschreibungstext fre


Amphibies. XXXVIII. Vol. IX. No. 23., AMPHIBIES D'UNE STRUCTURE ÉTRANGE., Les amphibies figurés sur la planche ci-jointe, sont, comme le Proteus anguineus, de véritables amphibies, en ce que, quoiqu'ils se tiennent habituellement dans l'eau, ils peuvent vivre hors de cet élément en vertu de leur organisation. Ils réunissent au moins en eux par leurs branchies et leurs poumons l'organisation des poissons qui aspirent l'eau et des lézards qui aspirent l'air., Fig. 1. l'Axolotl ou Sirène en forme de poisson. (Gyrinus mexicanus.), Cette Sirène, que l'on trouve fréquemment dans les lacs du Mexique, est figurée ici dans sa grandeur naturelle. Elle est brune et tachetée de noir. Elle ressemble à beaucoup d'égards à notre Mouron, excepté qu'il a de chaque côté trois touffes de branchies, et comme dans les chrysalides des Mourons 4 ouvertures de branchies qui sont en communication avec la bouche ce qui fait qu'on est tenté de la prendre pour une grande chrysalide de Mouron, quoiqu'on ne connaisse pas encore de nos jours l'animal en lequel cette chrysalide devrait se transformer. Il y a dans l'intérieur des ouvertures des ouïes, quatre arcs de branchies comme dans les poissons, mais les peignes membraneux qui y sont attachés, que l'on pourrait prendre au premier coup d'oeil pour les branchies d'un poisson, ne présentent pas le tissu vésiculaire des ouies. Elle a la tête large et les yeux très-petits. Sur le dos se trouve un se crête membraneue, qui se prolonge sur les bords supérieur et inférieur de la queue et sert de nageoire. Les orteils des 4 pieds sont pointus et sans ongles. - Cette Sirène se nourrit de petites écrevisses et d'autres petits insectes aquatiques., Fig. 2. La Sirène lacertine. (Siren lacertina.), Cette Sirène qui abonde dans les rivières et dans les marais de la Caroline du Sud a un caractère très-distinctif, celui de n'avoir que deux pattes qu'on peut regarder comme des pattes de devant. Le corps de cet animal qui a 18 pouces de long ressemble assez à celui de l'anguille. La tête qui est ronde, se termine en museau plat. Tout près de la lèvre supérieure qui saille un peu, se trouve sur les côtés vers les angles de la bouche les narines, comme de petites ouvertures. Les yeux élevés à ¼ de pouce au dessus de l'angle de la bouche sont petits, ronds et couverts de la même peau que le reste du corps, et qui n'est que plus transparente dans cet endroit. On n'aperçoit point d'oreilles extérieures. On remarque derrière là tête et sur chaque côté des incisions transversales, assez semblables aux ouïes des poissons, par lesquelles s'écoule l'eau qui entre par la bouche Quant aux branchies elles-mêmes, ce sont trois touffes frangées pleines de petits vaisseaux, situées sur l'angle supérieur des ouvertures, et mobiles dans tous les sens. A ¾ de pouce environ derrière les branchies se trouvent les deux pieds avec 4 orteils, mais sans ongle. Les côtés du corps sont sillonnés transversalement. La peau, qui n'a point d'écailles, est brune et ponctuée de blanc. On ne trouve point de pieds de derrière. Le dessus et le dessous de la queue sont revêtus d'une nageoire membraneuse. Au reste on ne connaît point la manière de vivre de cet animal; on prétent cependant qu'il se nourrit de serpents.