Ad99998 09 016a/fre

Aus Interlinking_Pictura
Wechseln zu: Navigation, Suche



 Merkwürdge Wasservögel


Ad99998 09 016a02.jpg


Beschreibungstext fre


Oiseaux. XCI. Vol. IX. No. 14., OISEAUX D'EAU REMARQUABLES., Fig. 1. Bec en ciseaux. (Rhynchops nigra.), Cette espèce se distingue d'une manière frappante des autres par son bec, dont la partie inférieure est beaucoup plus longue que la supérieure, et la dernière creusée en forme de rigole reçoit le bec inférieur conformé en couteau, comme le manche d'un couteau reçoit la lame. Ils effleurent la superficie de l'eau de manière que le bec inférieur plonge constamment dans l'eau pour saisir les vers et les poissons. L'espèce que figure la planche ci-jointe a 18 pouces de long; le dessus du corps est d'un brun noîrâtre et le dessous blanc. Ses pattes dont il se sert pour nager sont rouges ainsi que le bec dont la pointe est noire. Il vit sur les côtes de l'Amérique méridionale., Fig. 2. Le Pingoin. (Alca arctica.), Les Pingoins ont le bec très-bizarrement conformé; car il est très-applati des deux côtés. Le bec de l'espèce figurée ici et qui a 12 pouces de long, est de 5/4 de pouce de long sur 1 1/2 pouce de haut; il y a en haut et en travers quatre sillons et en bas 5, qui sont rouges à la pointe et bleus et gris à la base: Le dos, le haut de la tête et de la queue sont noirs. Le dessous du corps est blanc ainsi que les faces latérales de la tête, et les pattes couleur d'orange. Ils habitent les contrées les plus septentrionales; on en trouve cependant sur les côtes d'Angleterre. Ils couvent dans des antres qu'ils creusent eux-mêmes, et se nourrissent de petits poissons et d'écrevisses., Fig. 3. Le Petrel. (Procellaria pelagica.), Le Petrel est gros comme l'hirondelle; son bec est noir ainsi que son plumage avec un reflet rougeâtre. Le croupion est blanc, les pattes longues et d'un gris noir. Ils habitent la mer atlantique et sont d'excellents plongeurs. Comme lorsqu'on est menacé d'une tempête ils se raprochent des vaisseaux, comme pour chercher un abri contre la fureur des vagues, on leur a donné le nom qu'ils portent. Leur corps a tant de graisse que les habitans de l'île de Feroe passent une mêche au travers de leur corps et l'allument pour mettre à profit cette graisse huileuse., Fig. 4. Le Plongeon chinois. (Colymbus sinensis.), Le plumage de ce plongeon est d'un brun verdâtre foncé; le milieu des plumes étant plus foncé et le bord plus clair, il en résulte des dessins en spirale. Le dessous du corps est d'un jaune rougeâtre avec des taches foncées. Le bec, conformé comme celui du plongeon, est noir. Les Chinois le dressent à la pêche et lui passent au cou un anneau qui empêche que les poissons ne viennent dans son estomac. Lorsqu'il a rendu les poissons à son maître, on le récompense en lui ôtant l'anneau et en lui donnant une portion de la proie., Fig. 5. Le Petrel géant. (Procellaria gigantea.), Ce Pétrel, aussi gros qu'une oie a le bec tout droit. La pointe du bec supérieur est courbée en descendant et jaune. Le haut du corps est brun et le dessous d'un blanc verdâtre. Ces oiseaux habitent les mers de l'hémisphère méridional. Leur approche des vaisseaux étant l'avant-coureur des tempêtes, les marins ne les voient pas avec plaisir. Ils se nourrissent de poissons et de charogne.