fre

Aus Interlinking_Pictura
Wechseln zu: Navigation, Suche



 Merkwürdige hühnerartige Vögel




Beschreibungstext fre


Oiseaux CXXVII. Vol. XI. No. 77., OISEAUX REMARQUABLES DE L'ORDRE DES GALLINACÉS., Tontes les espèces figurées et" décrites ici font partie d'un genre absolument nouveau; Mrs» Quoy et Gaimard, qui accompagnèrent le capitaine Freycinet dans son- voyage dedécauvertes, . en ont découvert deux, et l'on doit les deux autres^ au professeur Keinwarât chargé par le gouvernement des Pays-bas d'examiner les produits de la nature dans les possessions de cet état aux Indes orientales. Le genre de vie de ces oiseaux est encore peu connu... Ils se tiennent à- proximité des grandes forêts, où ils se retitent à l'approche de l'homme. Surpris dans la plaine ou sur lé rivage, ils se hâtent de se cacher dans les buissons les plusfourrés. Leur cri est une espèce de gloussement. Leur fécondité paroît être- prodigieuse, en ce qu'on, trouve dispersés dans des trous un nombre infini d'oeufs légèrement recouverts de feuilles, de sable, etc.. et abandonnés aux ardeurs" du soleil, qui est seul chargé de les couver. Ces oeufs, vu îa grandeur de l'oiseau, sont très» grands, arrondis et d'une égale épaisseur aux deux extrémités. Les sauvages mangent nvec- plaisir ces oeufs et l'oiseau lui-même, est un gibier très-recherché. lis sont si sauvages et craintifs qu'on n'a pu réussir jusqu'ici à en faire des animaux domestiquas., Fig. 1. Mégapode de Freycinet. (Megapodius Freycinetii.), Le dessus chr corps- est d?un brun, -noir, le dessous plus clair; l'es plumes de la tête sont droites et forment une huppe. Il a la gorge noire, presque nue, le bec et les pieds bruns. Ce mégapode, qui a 13 pouces de hauï, abondé dans les îles de Waigiu' et de Ebni.; iî- est presque privé., Fig. 2. Mégapode de Lapérouse. (Mégapodius Laperousii, Gaim.), H a la partie supérieure du corps brune, les extrémités dès plumes d'ùrr rouge-brun, les plumes, de la tête et du cou étroites, d'un' brun - clair et formant une huppe, la peau da: cou d'un rouge-jaune, , les parties inférieure» d'un ferrugineux-clair, le bec et les jambes noirâtres. Il a 9 pouces 6 lignes de haut' et habite les Mariannes;, Fig. 3. Mégapode de Duperrey. (Megapodius Duperreyi.), Il a le dos, les aîles' et la- tête d'un beaubrun; le cou, la poitrine et le corps d'un vertbleu, les pattes d'un gris tirant sur le verdâtre, le bec et la prunelle jaunâtres. Duperrey le trouva dans son voyage sur la côte-de la Nouvelle Guinée., Fig. 4. Mégapode rouge-pied. (Megapodius rubripes.), Peau nue rougeâtre, visible à travers Iks foibles plumes brunes de la gorge et de la joue, tête brune, cou, partie supérieure du dos, poitrine et la partie antérieure dans sa totalité, d'un bleu • salé ou couleur de plomb; aîles et dos couleur d'olive foncé; croupion, , bas-ventre, côtés des cuisses et queue d'un châtain-rougeâtre; bec ferrugineux; pieds d'un rouge d» cinabre avec des ongles noires peu courbées.